Qu‘est-ce que le coaching systémique?
Dans le coaching systémique, nous considérons l'humain comme étant, à plus d'un titre, riche en facettes dans un monde riche et facettes: Tout y est en interaction avec tout d‘une manière ou d‘une autre. L‘humain sera donc toujours regardé dans son contexte. D'une part, l'être humain fait partie de nombreux "systèmes" comme par exemple sa famille, sa relation amoureuse, l'entreprise dans laquelle il travaille, des associations, un système juridique, une société, une ville, une humanité. Lorsqu'un être humain change, cela affecte aussi les systèmes auxquels il appartient, et vice-versa - comme lorsqu'on touche à un mobile. Lorsque le système provoque chez la personne des changements qui lui sont désagréables, elle peut tenter de modifier le système, si cela est possible. Ou elle peut quitter le système. Mais il existe d‘autres alternatives: elle peut aussi développer la force de supporter ce qui est désagréable et qu'elle ne peut pas changer pour le moment. Et peut-être pourra-t-elle transformer ces difficultés en ressources, par exemple en acceptant les enseignements et les expériences que cette situation lui destine et qui la mènent hors de sa zone de confort. Ou elle peut se rendre compte que ne pas pouvoir changer tout le système ne veut pas dire qu'on ne peut pas, dans la partie du système sur laquelle on peut influer, agir efficacement en tant qu'individu autonome, au lieu de ressentir une impuissance rongeante. En effet, même "les grands et les puissants" ont leurs servitudes et sont limités dans la portée de leur action dans le monde. D'autre part, l'humain n'est pas d'un seul tenant, mais un „système“ composé de nombreuses parties. Bien souvent c'est le contexte qui active telle partie plutôt que telle autre. Certaines de ces parties ont toute la maturité de leur âge, voire plus. D'autres en revanche peuvent en être restées à un stade précoce de leur maturation. Ou elles peuvent devenir rigides dans certains contextes (par exemple certains types de relations) et tomber dans de vieux automatismes. Dans ce cas, les ressources qui sont associées à cette partie-là deviennent indisponibles, hors de portée. Mais rien n'est définitif. Rien que la réalisation suivante peut déjà enlencher un début de libération des vieux automatismes et un retour vers davantage d‘autonomie d'action consciente: "Je ne suis pas ceci ou cela, je constate simplement qu'une partie de moi devient ainsi dans tel ou tel contexte, ou avec tel ou tel type de personnes." Nous sommes tellement davantage que cette partie qui est active en ce moment. Il est aussi possible que certaines parties de nous-même ne coopèrent pas entre elles, voire s'entravent mutuellement ou sont même dans une relation conflictuelle, polarisée. Un tel dispositif bloque souvent tout changement, il ne produit rien, mais il coûte beaucoup d'énergie. Nous ressentons alors par exemple un "déchirement intérieur", un "conflit intérieur" ou un "blocage". Lorsque nous travaillons avec ces parties en peine, les rendons perceptibles, lorsque leurs motivations et leurs intentions peuvent enfin s'exprimer et que nous travaillons à l'apaisement entre elles, il se peut que de l'énergie monopolisée jusque-là par ce conflit soit libérée et redevienne disponible pour aller de l‘avant et mener une vie plus épanouie. La prochaine fois que vous avez le sentiment qu'"une partie de moi voit / ressent / pense ceci, une autre voit / ressent / pense autre chose", n'hésitez pas à prendre cette notion de „partie“ au sérieux, voire à la considérer à la lettre. Nous sommes composés de nombreuses parties, à l‘autonomie parfois surprenante - et c'est là le point de départ de nombreux modèles et techniques du coaching systémique. Peut-être sentez-vous que les oppositions et les polarisations que vous voyez dans le monde extérieur activent par résonance des oppositions et polarisations en vous, et que ce n'est pas facile à vivre. Dans ce cas, le travail avec le coach tendra à rendre visibles les différentes parties intérieures, à leur donner un nom, et à les faire communiquer, se réconcilier et se réunifier. Après cela, il est possible que les antagonismes extérieurs et "l'état du monde actuel" vous toucheront et affecteront beaucoup moins, car ils ne trouveront plus de résonance intérieure. Peut-être même que vous trouverez un peu plus de paix intérieure. Au fur et à mesure que les parties retrouvent leur place et que l'ensemble du système s'harmonise, nous conduisons notre vie avec davantage de flexibilité, de conscience et même de virtuosité. Beaucoup de méthodes et d'outils sont à notre disposition pour travailler ensemble, parmi lesquels les suivants. Notez bien qu'apparaissent dans la liste des modèles thérapeutiques, que nous n'utilisons évidemment pas à des fins de thérapie à proprement parler. Nous n'en utilisons que les aspects et principes adaptés au coaching. Ces méthodes ne sont pas nécessairement aussi connues dans l‘espace francophone que par exemple dans les régions germano- ou anglophones.
Techniques d'entretien, assises ou en mouvement Techniques de pleine conscience Éléments d‘ACT - Acceptance & Commitment Therapy (Thérapie de l'Acceptation et de l'Engagement) Introvision Constellations systémiques Développement du Moi Directeur et réintégration de parties divergentes Spirale Dynamique (Approche Intégrale) - neuf degrés de maturation des individus et organisations Voyages imaginaires en légère transe (hypnose)
Récessions d'âge et travail sur la ligne du temps depuis la position méta Transformation Core Travail avec l'Enfant Intérieur Clarification et développement des objectifs, par exemple avec la méthode Disney ou le modèle des "plaques de cuisson" Identification des valeurs profondes de l'individu et extraction des rôles en vue de construire sa vie en se fondant sur les valeurs et non sur les rôles Modèles collectifs: équipes, organisations

Alexander Hohmann

Coach Systémique à Fribourg-en-Brisgau (Forêt-Noire)

Dans le coaching systémique, nous considérons l'humain comme étant, à plus d'un titre, riche en facettes dans un monde riche et facettes, où tout est en interaction avec tout d‘une manière ou d‘une autre. D'une part, l'être humain fait partie de nombreux "systèmes" comme par exemple sa famille, sa relation amoureuse, l'entreprise dans laquelle il travaille, des associations, un système juridique, une société, une ville, une humanité. Lorsqu'un être humain change, ces modifications affectent les systèmes auxquels il appartient, et vice-versa - comme lorsqu'on touche à un mobile. Lorsque le système provoque chez la personne des changements qui lui sont désagréables, elle peut tenter de modifier le système, si cela est possible. Ou elle peut quitter le système. Mais elle peut aussi développer la force de supporter ce qui est désagréable et qu'elle ne peut pas changer pour le moment. Et peut-être pourra-t-elle transformer ces difficultés en ressources, par exemple en acceptant les enseignements et les expériences que cette situation lui destine et qui la mènent hors de sa zone de confort. Ou elle peut se rendre compte que ne pas pouvoir changer tout le système ne veut pas dire qu'on ne peut pas, dans la partie du système sur laquelle on peut influer, agir efficacement en tant qu'individu autonome au lieu de ressentir une impuissance rongeante. En effet, même "les grands et les puissants" ont leurs servitudes et sont limités dans la portée de leur action dans le monde. D'autre part, l'humain n'est pas d'un seul tenant, mais un „système“ composé de nombreuses parties. Bien souvent c'est le contexte qui active telle partie plutôt que telle autre. Certaines de ces parties ont toute la maturité de leur âge, voire plus. D'autres en revanche peuvent en être restées à un stade précoce de leur maturation. Ou elles peuvent devenir rigides dans certains contextes et tomber dans de vieux automatismes. Dans ce cas, les ressources qui sont associées à cette partie-là deviennent indisponibles, hors de portée. Mais rien n'est définitif. Rien que la réalisation suivante peut déjà enlencher un début de libération des vieux automatismes et un retour vers davantage d‘autonomie d'action consciente: "Je ne suis pas ceci ou cela, je constate simplement qu'une partie de moi devient ainsi dans tel ou tel contexte." Nous sommes tellement davantage que cette partie active en ce moment. Il est aussi possible que certaines parties de nous-même ne coopèrent pas, voire s'entravent mutuellement ou sont même dans une relation conflictuelle, polarisée. Un tel dispositif bloque souvent tout changement, il ne produit rien, mais il coûte beaucoup d'énergie. Nous ressentons alors par exemple un "déchirement intérieur", un "conflit intérieur" ou un "blocage". Lorsque nous travaillons avec ces parties en peine, les rendons perceptibles, lorsque leurs motivations et leurs intentions peuvent enfin s'exprimer et que nous travaillons à l'apaisement entre elles, il se peut que de l'énergie monopolisée jusque-là par ce conflit soit libérée et redevienne disponible pour aller de l‘avant et mener une vie plus épanouie. La prochaine fois que vous avez le sentiment qu'"une partie de moi voit / ressent / pense ceci, une autre voit / ressent / pense autre chose", n'hésitez pas à prendre cette notion de „partie“ au sérieux, voire à la considérer à la lettre. Nous sommes composés de nombreuses parties, à l‘autonomie parfois surprenante - et c'est là le point de départ de nombreux modèles et techniques du coaching systémique. Peut-être sentez-vous que les oppositions et les polarisations que vous voyez dans le monde extérieur activent par résonance des oppositions et polarisations en vous, et que ce n'est pas facile à vivre. Dans ce cas, le travail avec le coach tendra à rendre visibles les différentes parties intérieures, à leur donner un nom, et à les faire communiquer, se réconcilier et se réunifier. Après cela, il est possible que les antagonismes extérieurs et "l'état du monde actuel" vous toucheront et affecteront beaucoup moins, car ils ne trouveront plus de résonance intérieure. Peut-être même que vous trouverez un peu plus de paix intérieure. Au fur et à mesure que les parties retrouvent leur place et que l'ensemble du système s'harmonise, nous conduisons notre vie avec davantage de flexibilité, de conscience et même de virtuosité. Beaucoup de méthodes et d'outils sont à notre disposition pour travailler ensemble, parmi lesquels les suivants. Notez bien qu'apparaissent dans la liste des modèles thérapeutiques, que nous n'utilisons évidemment pas à des fins de thérapie à proprement parler. Nous n'en utilisons que les aspects et principes adaptés au coaching. Ces méthodes ne sont pas nécessairement aussi connues dans l‘espace francophone que par exemple dans les régions germano- ou anglophones.
Qu‘est-ce que le coaching systémique?
Techniques d'entretien, assises ou en mouvement Techniques de pleine conscience Éléments d‘ACT - Acceptance & Commitment Therapy (Thérapie de l'Acceptation et de l'Engagement) Introvision Constellations systémiques Développement du Moi Directeur et réintégration de parties divergentes Spirale Dynamique (Approche Intégrale) - neuf degrés de maturation des individus et organisations Voyages imaginaires en légère transe (hypnose) Récessions d'âge et travail sur la ligne du temps depuis la position méta Transformation Core Travail avec l'Enfant Intérieur Clarification et développement des objectifs, par exemple avec la méthode Disney ou le modèle des "plaques de cuisson" Identification des valeurs profondes de l'individu et extraction des rôles en vue de construire sa vie en se fondant sur les valeurs et non sur les rôles Modèles collectifs: équipes, organisations
Alexander Hohmann Coach Systémique à Fribourg-en-Brisgau